Cryogénie et réapparaître dans 800 ans

Alcor est une société spécialisée dans la cryogénie en Arizona et des centres similaires existent à Moscou et Tibet.

Les Amchi ont des livres de médecines dans les mains depuis l’age de 5 ans et leur neurones sont moins parasités et formatés sur certains sujet médical entre 12 et 20 ans.

Ils semblent que des expériences ont démontré que des souris étaient repartis au niveau du cardiaque après 3 mois à moins 10 degrés. Alors qu’elles n’étaient pas morte initialement.

Serait-ce un procédé de vitrification cérébrale qui aurait permis à certains chinois d’avoir 650 ans ?

En effet, se congeler alors que l’on est vivant est interdit mais aux royaumes des riches tous les interdits sont levés ! Cela serait intéressant de pouvoir vivre sur plusieurs siècles afin de voir l’évolution humaine.

Les premières substances de vitrification ce sont avérés nocifs à forte dose glycérol, formol.

Aujourd’hui un cerveau ne développe plus des symptômes de bulle d’eau (nocif aux neurones) lors de la congélation avec un nouveau produit car la recherche évolue.

Notre société ouvrira ses portes prochainement en Arizona à proximité d’Alcor. car l’état français est contre ce genre de procédés.

Vous pouvez réaliser des dons sur notre site afin de développer la recherche cryogénique d’Arizona.

 

La reproduction de la cellule nerveuse : la porte de l’éternité biologique.

DES MINI-CERVEAUX HUMAINS IMPLANTÉS DANS DES RATS

La frontière entre la légalité et l’illégalité est fine dans le domaine de la recherche. La science avance rapidement et les règles en vigueur qui s’occupent de réglementer le milieu peinent à garder le rythme. En novembre dernier se tenait le rassemblement annuel de la Society of Neuroscience, à Washington D.C. Au cours de l’événement, deux équipes de scientifiques ont présenté leurs études démontrant les interactions entre les « mini-cerveaux » présentés plus haut et leurs hôtes rongeurs. Ces mini-cerveaux, partis d’une simple culture de tissus cérébraux ont ensuite évolué, donnant naissance à de nouveaux neurones avant de présenter les six couches du cortex cérébral. Ces régions sont responsables de la pensée, de la parole, du jugement mais également d’autres fonctions cognitives.

Deux équipes ont déjà implanté ces organoïdes à même les cerveaux de souris et de rats, afin de connaître leur développement futur. Un autre laboratoire a déjà confirmé à la revue STAT avoir connecté plusieurs de ces organoïdes à des vaisseaux sanguins. Cette étape est obligatoire s’ils souhaitent voir les organoïdes s’étendre et éventuellement imiter l’évolution d’un cerveau humain.

Afin de défier les lois de la nature et être certains de réapparaître dans 800 ans.

CLIQUEZ SUR CES BOUTONS